Défi du 1% no. 7 : les dés décident

Le défi que je vous propose ici ajoutera possiblement un petit côté ludique à nos séances de travail. Ce petit côté ludique manque souvent cruellement à notre travail, et non, cela n’enlèvera pas le côté sérieux de votre démarche, et je vous assure que ça se fera au bénéfice de votre apprentissage.

Lorsqu’on travaille, on a souvent l’objectif — très logique j’en conviens — de « répéter jusqu’à temps qu’on réussisse ». En soit, faire ceci est mieux que de ne pas travailler du tout ! Cela dit, répéter les mêmes mouvements inlassablement va 1) créer des automatismes dans les mouvements qu’on ne pourra corriger qu’au prix de beaucoup d’efforts, et 2) rendre nos séances mortellement ennuyeuses.

Oui, il faut répéter pour bien apprendre nos mouvements, mais on devrait développer un contrôle de ces mouvements plutôt qu’un automatisme. Acquérir un contrôle plus développé de notre technique instrumentale et du jeu de certains passages exige surtout qu’on développe une adaptabilité dans notre jeu. La répétition à outrance de mêmes mouvements est le pire ennemi de l’adaptabilité : plus on répète, plus on fixe, et plus on fixe, plus on corrigera le mouvement au prix de gros efforts si cela s’avère nécessaire.

Vous pouvez développer une plus grande adaptabilité dans votre technique en modifiant constamment votre façon de jouer un passage d’une répétition à l’autre. Une façon simple d’y arriver est de répéter un passage en utilisant la technique des 2 tempi/3 volumes, ou encore 3 tempi/2 volumes. (Ceci est adapté d’un conseil que le guitariste Alvaro Pierri donnait fréquemment à ses élèves)

Admettons que vous devez travailler un passage de votre pièce qui se joue mf à 80 bpm.

  1. Imaginez les différentes combinaisons de volumes et de tempi qu’on peut faire avec p, mf, f et les tempi 40, 80 et 120 (ou 40, 60, 80 si les rythmes sont très rapides).
  2. Choisissez 6 combinaisons de volume et de tempo :
    • 40/p
    • 40/f
    • 80/p
    • 80/f
    • 120/p
    • 120/f
  3. Répétez ensuite votre passage en choisissant chaque fois une option différente. De cette façon, vous ne referez jamais la même chose deux fois de suite (votre attention vous remerciera) et vous devrez constamment vous adapter pour chaque répétition (votre technique instrumentale vous remerciera).

Comment choisir ?

  1. Vous pouvez indiquer les six combinaisons (ou neuf : 3 tempi, 3 volumes) sur une feuille que vous gardez à proximité de votre lutrin en guise de rappel visuel, et choisir une combinaison différente pour chaque répétition, ou alors…
  2. … j’ai volontairement proposé 3 tempi/2 volumes ou 2 tempi/3 volumes pour que chacune des 6 combinaisons puisse correspondre à une face d’un dé. Mettez un dé dans un petit contenant transparent pour les lunchs, et brassez le dé entre chaque répétition pour décider comment jouer la prochaine répétition (ou alors, ne vous préoccupez pas du contenant, brassez le dé, échappez-le dans le coin de votre salon, levez-vous pour aller le chercher, soyez triste, et réalisez pourquoi je vous ai suggéré le petit contenant). Ainsi, on a le côté ludique avec le hasard du dé; on a une gestion des répétitions qui aide l’apprentissage moteur et, finalement; on a une toute petite pause entre chaque répétition, ce qui est préférable aux répétitions en rafales sans aucune réflexion entre chacune d’elles.

Deux mises en garde : d’abord, cette technique de répétition, qu’on appelle la gestion aléatoire des répétitions, est utile lorsque la personne a déjà des acquis pour les mouvements à effectuer. Ainsi, il est normal de commencer à apprendre nos pièces en répétant les mêmes mouvements. C’est une fois que ces mouvements sont relativement acquis qu’on doit commencer à jouer avec eux comme je vous le propose ici. Ensuite (je vous demande de me faire confiance), il est fort probable que vous notiez une baisse de vos réussites lors de vos premiers essais. Les modifications vous déstabiliseront au départ et il est très possible que vous fassiez plus d’erreurs. C’est normal, et c’est même souhaitable. Plus vous allez vous vous adapter, plus vous allez stabiliser votre contrôle du passage.

Je vous conseille cette stratégie pour travailler les différents passages de vos pièces, et je vous supplie de l’essayer pour travailler vos gammes et vos exercices techniques.

Dans cet article, je vous conseille donc de vous mêler, et dans le prochain article, je vais vous proposer de vous parler seul(e)… ! Parfois, vouloir le bien de ses lecteurs n’est vraiment pas un concours de popularité 😊.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s