Une belle démonstration que la recherche ne finit jamais d’évoluer !

Dans l’épisode 10 (les 10 000 heures) et l’épisode 13 (l’horaire de la journée) du balado, je vous mentionnais que les meilleurs musiciens qui ont participé à l’étude d’Ericsson et al. travaillaient surtout le matin et reprenaient le même travail en soirée. Ceci est en effet préférable à 1) travailler uniquement en après-midi, 2) travailler beaucoup de matériel différent dans une même journée, ce qui rend la consolidation des apprentissages plus difficile, et 3) regarder des vidéos de bébé panda qui éternue.

Dans une publication que j’ai découverte cinq jours après avoir enregistré l’épisode 13 (soupir), l’auteur du blogue The Bulletproof Musician traite d’une étude qui a été réalisée dans un contexte différent de la musique, mais qui démontre quand même que la rétention d’information serait encore plus solide et durable en travaillant une nouvelle notion en fin de journée et en la retravaillant de nouveau le lendemain matin. Autrement dit, privilégier une séquence de travail « avant-midi, puis reprise du travail en soirée » pour une pièce serait profitable (selon l’étude d’Ericsson et al.), mais il serait encore plus efficace de travailler une pièce en soirée et de commencer notre travail du lendemain par un retour sur cette pièce.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s